Le retour qui fait bien plaisir : celui des Mighty Mighty Bosstones

Le retour qui fait bien plaisir : celui des Mighty Mighty Bosstones

Capture d'écran de la lyric video

Si vous êtes amateurs de ska punk, vous avez probablement entendu parler des Mighty Mighty Bosstones. Originaires de Boston (eh oui, il y a un jeu de mots dans le nom du groupe), Dicky Barrett et sa bande se font rares depuis des années. Même si leur dernier album en date est sorti en 2018, je ne peux pas dire qu’ils aient particulièrement crevé l’écran, d’autant plus que leurs tournées se réduisent à la portion congrue. Il faut souligner que Barrett, le chanteur, est pas mal occupé : Depuis l’hiatus du groupe en 2004, il prête sa voix à l’émission Jimmy Kemmel Live !, célèbre late-night show américain.

Pour faire court, le groupe a eu un certain succès au milieu des années 90 et a été le précurseur d’un nouveau style baptisé ska-core, mélangeant le ska au punk hardcore. Des morceaux comme Someday I Suppose ou The Impression That I Get sont devenus des classiques de la third-wave ska.

Or donc, les Bostoniens ont signé en ce début d’année 2021 un contrat avec Hellcat Records, filiale du mythique label punk Epitaph. Pour célébrer la nouvelle, ils en ont profité pour dévoiler The Final Parade, un ska-fleuve de quelques 8 minutes auquel participe de nombreux invités de prestige.

Je vais citer Aimee Allen des Interrupters ou l’incontournable Tim Armstrong de Rancid (et co-fondateur du label Hellcat Records) parmi les plus reconnaissables. Au total, on retrouve plus d’une trentaine de participants de marque, allant de l’artiste Jamaïcain de légende Stranger Cole aux musiciens majeurs des musiques punk, ska ou reggae, avec pêle-mêle des membres des groupes The Specials, The Toasters, The Aggrolites, Fishbone, Murphy’s Law, H2O, Less Than Jake, Suicide Machines, Stiff Little Fingers, et tant d’autres.

The Final Parade a même le droit à sa lyric video, comme c’est dorénavant la coutume.

J’espère que ce nouveau titre annonce de bonnes choses pour la suite, avec éventuellement la sortie d’un album au niveau de ceux que les Mighty Mighty Bosstones étaient capables de sortir dans les années 90.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *